Barbara Prézeau

Barbara-Prézeau

Résidence Villa Antonine août et septembre 2021

Haïti, première république noire en 1804, pays d’artistes, île attachante à l’histoire souvent sanglante, voilà le terreau de création de Barbara Prézeau, figure militante et artistique de son pays, descendante d’une négresse libre.
Un terreau qui la définit mais qu’elle transcende en s’éloignant de l’image d’Epinal qui colle à cette île de la Caraïbe : Art naïf, vaudou. L’artiste plasticienne délaisse très vite les grands axes que dessine cette image pour prendre les chemins de traverse.
Barbara a grandi dans la galerie de sa mère, artiste peintre à Petion- Ville. Elle sait déjà très jeune qu’il faut faire preuve de détermination quand on est artiste et femme, face à une discrimination larvée.
Peinture, sculpture, performance, l’oeuvre de Barbara est protéïforme, riche de cultures qui reflètent l’histoire d’une vie.
Car, si elle est aujourd’hui une référence du secteur culturel caribéen, ( elle a créé en 1999 LA Fondation AfriAmericA et le centre culturel du même nom) , elle s’est nourri de ses vies multiples de part et d ‘autre de l’Atlantique: une île, deux continents, Amérique,
Afrique, (où elle accompagne son mari, diplomate) puis Europe.
Cette ouverture vers l’ailleurs lui permet de lier dans ses oeuvres un continent à l ‘autre, un peuple à l ‘autre, un milieu social à l ‘autre, le profane et le sacré.
Barbara se trouve ainsi au centre d’un cercle, récurrent dans son oeuvre, et rayonne au coeur de ses expériences et des différentes techniques les plus avancées de l’art actuel et médium qu’elle aborde par nécessité artistiques vitales Barbara Prézeau en résidence pour deux mois dans l’Atelier de la Villa Antonine travaille sur de grands format pour une exposition dans la région.